12 juin, 2018

Enedis face aux aléas climatiques

Cinq étapes pour gérer les crises liées aux aléas climatiques.

Anticiper, veiller, alerter, gérer rapidement et efficacement, sans oublier bien sûr, de tirer les leçons des expériences passées : telles sont les cinq étapes clés d’une bonne gestion de crise chez Enedis.

Les réseaux gérés par Enedis représentent plus de 1,4 million de km de lignes électriques réparties sur toute la France. Certaines intempéries (vent violent, orages, inondations, neiges...) provoquent des incidents sur ces lignes. Des arbres peuvent tomber sur les lignes électriques, ou de la neige collante peut s’agglomérer autour de celles-ci et les endommager.

 

À la suite de la tempête de 1999, Enedis a instauré une série de mesures pour maîtriser les conséquences des phénomènes climatiques de grande ampleur avec la création de la Force d’Intervention Rapide Electricité (FIRE). Prévention, prévision et communication sont aussi les fronts sur lesquels Enedis se bat lors d’aléas climatiques.

 

Un incident climatique compte deux phases majeures :

  • La veille, durant laquelle l’entreprise se prépare pour anticiper les éventuelles crises. Cette phase est très importante car une bonne anticipation permet une meilleure réactivité lorsque la crise se déclenche.
  • La gestion de la crise elle-même.