Enedis dans l'Est

Voisin de l’Allemagne, de la Belgique, du Luxembourg et de la Suisse, le Grand Est bénéficie d’une position privilégiée. La Ligne à Grande Vitesse (LGV) Est européenne offre de nouvelles opportunités pour la mobilité des personnes et le développement économique des territoires desservis et place la région aux portes de Paris et au cœur de l’Europe.

Une organisation en 3 directions régionales

ERDF chiffres clés Est

 

Enedis entretient, modernise et développe le réseau de distribution d’électricité des 14 départements et 6 191 communes de cette région.
78% des 5.3 millions d’habitants sont desservis par le réseau Enedis qui a pour principales caractéristiques :

un réseau aux frontières de la France avec une présence importante des Entreprises Locales de Distribution,

un réseau soumis à différents aléas climatiques (vent, neige, ...),

une interrégion en pleine reconversion avec des exigences industrielles fortes en termes de qualité de fourniture d’électricité.

Préparer aujourd’hui le réseau de demain

Pour Enedis, ce sont plusieurs missions et objectifs :

  • Réussir la préparation de l’évolution technologique des réseaux avec notamment le fort développement des Energies Renouvelables (EnR) porté par l’éolien et la présence d’industries innovantes. Les projets Smart Grids développés sur le territoire en collaboration avec les universités et start-up, offrent des opportunités de développement intéressantes pour Enedis,
  • Réussir Linky, brique fondamentale de la révolution numérique en capitalisant les savoir-faire Smart Grid locaux tel que VENTEEA,
  • Déployer les réseaux intelligents en testant les démonstrateurs Lorrains,
  • Proposer des prestations sur les réseaux du futur à destination des Entreprises Locales de Distribution (ELD),
  • Etre un acteur majeur du développement du véhicule électrique en accompagnant les projets de déploiement de bornes de recharge et en étant vitrine en matière d’utilisation et de gestion de flotte Véhicule Electrique de 10% du parc,
  • Accompagner les collectivités dans leur développement au cœur des territoires.

 

Pour faire face aux évolutions du paysage énergétique, il est nécessaire de moderniser le système électrique. 

En effet, celui-ci doit notamment s’adapter à l’essor des énergies renouvelables qui ont pour caractéristique d’être à la fois intermittentes et aléatoires. Ces évolutions exigent de mettre au point des outils capables de maintenir en tout point le niveau de tension, condition essentielle de la qualité de l’électricité apportée à chaque consommateur.

Situé dans l’Aube, département qui concentre le plus d’éoliennes de moyenne et forte puissance en France, le projet VENTEEA vise à étudier l’adaptation du réseau de distribution d’électricité à la production éolienne.

De nouveaux équipements et des outils de gestion innovants seront testés sur le réseau de distribution moyenne tension (HTA, 20 kV en France), en milieu rural. Ils permettront d’adapter les plans de tension et de détecter et localiser plus rapidement les éventuels incidents sur le réseau.
Par ailleurs, le projet permet également d’étudier la possibilité de développer des moyens de stockage qui pourraient être déployés au niveau des moyens de production décentralisés. Ces solutions participeront à la stabilisation du réseau et permettront d’augmenter sa capacité d’accueil de nouvelles sources d’énergies.

 

D’ores et déjà engagés dans des démarches de mobilité électrique, le Conseil Régional, le Conseil Départemental de la Moselle, la Communauté Urbaine du Grand Nancy, le Sillon Lorrain, la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région Lorraine, EDF, l’Université de Lorraine, le groupe La Poste, UEM et Enedis en Lorraine ont décidé de coopérer en créant l’association AVERE Lorraine, pour promouvoir le développement du véhicule électrique et constituer un relais de compétence pour ceux qui souhaiteraient mettre en place de nouveaux projets.

Logo AVERE Lorraine

AVERE France est une association nationale fondée en 1978 sous l’impulsion de la Commission Européenne, après le premier choc pétrolier, pour promouvoir la mobilité électrique en France.
C’est un pôle d’information, d’échanges et d’expertise qui rassemble l’écosystème de la mobilité électrique et veut être un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics. L’AVERE France souhaite favoriser la mise en place d’un réseau d’associations régionales afin de démultiplier son action sur les territoires.

L’association AVERE Lorraine a vocation à favoriser l’échange d’expériences, accompagner les institutions, collectivités ou entreprises privées dans le déploiement de bornes de recharge en Lorraine et sensibiliser le grand public aux avantages de la mobilité électrique. Elle soutiendra chacun de ses membres dans la promotion d’évènements autour de la mobilité électrique. L’association s’associe à la 3ème édition du Rallye Européen du Véhicule Electrique, organisé par le Conseil Départemental de la Moselle, qui se déroulera les 15, 16 et 17 septembre 2015, au cours de la Semaine Européenne de la Mobilité. Il sera couplé avec un village exposition-essai de véhicules électriques à Metz, ouvert au grand public et co organisé par AVERE Lorraine.

 

Un employeur de premier plan

3 068 salariés, 158 recrutements

Enedis est un acteur de premier plan en matière d’emploi. En 2014, l’entreprise a continué de recruter, notamment pour assurer le développement et la modernisation du réseau. Dans la région de l'Est, Enedis a recruté 158 personnes en 2014 et accueillis des alternants qu’elle forme à toute la palette de ses métiers, techniques ou tertiaires.

Avec ses sites d’activités répartis sur tout le territoire Lorraine, Champagne-Ardenne, Alsace et Franche-Comté, Enedis est un acteur de premier plan en matière d’emploi pour toute la région.

Le PTAH : l'auto-évaluation pour l'évolution de carrière et l'embauche

"Progresser vers ou dans le Travail par l’Autoévaluation de ses capacités tout en tenant compte de son Handicap" est un outil d’auto-évaluation utilisé pour l’évolution de carrière des agents et pour l’embauche de nouveaux collaborateurs. Cet outil balaye 99 aptitudes différentes allant des aptitudes physiques, sensorielles, tolérance de travail, autonomie sociale aux ressources intellectuelles.

Témoignage de Corinne DUBOIS, référente Cap emploi Meurthe et Moselle

 

« En tant que conseillère Cap emploi, référente entreprise, ma mission est d’informer, conseiller et aider Enedis pour le recrutement de collaborateurs en situation de handicap.

Après analyse du contexte de recrutement, nous mettons en place un plan d’action afin d’optimiser le sourcing et la mise en relation de profils pertinents c’est-à-dire tenant compte de l’adéquation compétences / contraintes liées au handicap.

Concrètement, j’ai des échanges réguliers avec la Conseillère en Orientation et Formation afin de connaître les postes à pourvoir dans l’entreprise quel que soit le type de contrat (CDI, CDD, Contrat d’apprentissage ou de professionnalisation). Des études de postes ont été réalisées avec l’outil PTAH (Progression Travail Autoévaluation Handicap), chaque candidat identifié est soumis à la même auto évaluation ce qui permet de valider la candidature par rapport aux aptitudes nécessaires à la réalisation des missions inhérentes à chaque poste.

Nous mettons aussi en place des réunions d’information collective qui favorisent l’échange direct entre l'employeur et les demandeurs d’emploi. Les questions sont posées directement et l’employeur peut ainsi repérer des profils intéressants au-delà d’un simple CV ou d’une lettre de motivation.

Une fois le recrutement effectif nous accompagnons le nouveau salarié et l’employeur tout au long de la phase d’intégration. En fonction des besoins, nous mobilisons les aides techniques et faisons le relais avec les prestataires et services partenaires pour les éventuels aménagements du poste de travail.

Véritable trait d'union entre les différents acteurs, mon rôle est de faciliter l’accueil et la prise de fonction du collaborateur en situation de handicap dans l'établissement. »

 

Témoignage de Marine GASPARD, chargée de mission à la Direction Régionale Lorraine

 

« Nous utilisons l’outil PTAH pour l’étude des postes d’Enedis via Cap emploi, mais également lors d’entretiens individuels avec les agents bénéficiaires d’une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé pour l’auto-évaluation de leurs capacités.
Cela permet, s'il y a un désir d’évolution de carrière, d’envisager pour la personne le métier le plus adéquat au vu de ses capacités et si il y a des difficultés, d’envisager des compensations. »

 

Témoignage de Sébastien CHAMPION, jeune embauché au Guichet "Déclaration de Travaux / Déclaration d'Intention de Commencement de Travaux" à Heillecourt

 

« L’outil PTAH, de diagnostic, est très bien conçu. On peut rapidement voir et comprendre quel type de métier je peux faire par rapport à mon handicap. Il peut paraître long à décortiquer car il y a beaucoup de questions mais cela s’avère utile et nécessaire pour mener à bien ma carrière professionnelle. »

L'insertion professionnelle : de nombreuses actions menées

Depuis 2000, année de sa création, le chantier d’insertion d’Enedis en Lorraine nommé «Art Nouveau» accueille entre 6 et 12 salariés en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion.

L’une des particularités de ce chantier est son fonctionnement, depuis 2006, dans le cadre d’une convention tripartite. En effet, deux associations nancéiennes (Le Grand Sauvoy et le Centre d’Initiatives aux métiers d’Art) gèrent tout ce qui concerne recrutement, accompagnement socioprofessionnel des salariés et encadrement technique du chantier. Enedis quant à elle, se positionne en tant que donneur d’ordres et principal financeur.

Une autre particularité du chantier d’insertion d’Enedis est sans aucun doute la richesse et la diversité des activités proposées aux ouvriers. Ils sont entre autre amenés à travailler sur la rénovation de postes de distribution publique (remise en état et peinture) ou encore sur le déménagement, montage et transport de mobiliers de bureau.

Mais une des volontés d’Enedis à travers le chantier d’insertion, est aussi de sensibiliser les salariés aux aspects artistiques. Cela s’est traduit notamment par la fabrication de deux expositions (en partenariat avec d’autres associations et un artiste peintre). Aujourd’hui ces expositions sont finalisées, en fonction des demandes, les ouvriers s’occupent de leur transport et de leur installation. Les salariés du chantier travaillent également le bois (fabrication de maquettes, de « bancs » pour les gradins d’un théâtre de verdure) et ont notamment été amenés à faire de la mosaïque par exemple (réalisation des blasons des communes de la Communauté Urbaine du Grand Nancy).

A travers des activités très diverses, le but du chantier d’insertion reste bien de permettre à ses salariés d’acquérir de nouvelles compétences dites transférables (savoir, savoir-faire et savoir-être) et des techniques qu'ils pourront réutiliser dans un futur emploi.

 

Rencontre avec Franck Minot, ouvrier polyvalent au sein du chantier d’insertion « Art Nouveau » d’Enedis depuis 2013.

 

« Cela fait maintenant deux ans que je travaille pour Enedis et son chantier Art Nouveau. Ce que j’ai apprécié durant ces deux années, c’est d’avoir pu travailler sur beaucoup d’activités différentes, j’ai « touché à tout » en quelque sorte ! Avec mes collègues, on a par exemple été amenés à fabriquer des supports pour deux expositions. Une présentant les différents types de handicap et l’autre sur l’histoire de l’électricité. Aujourd’hui, on transporte et installe ces expositions dans les communes qui souhaitent les présenter. On a également pu fabriquer des bancs pour les gradins d’un théâtre de verdure à Nancy ou encore rénover un grand nombre de postes de distribution publique.
Je pense que cette diversité dans les activités m’a permis d’acquérir de nouvelles compétences et beaucoup de techniques. Et en plus toujours dans une bonne ambiance ! En définitive, je pourrai sans aucun doute mettre en avant ces deux années d’expérience au sein du chantier d’Enedis dans mon CV. »

La diversité : un levier pour renforcer la cohésion sociale et accomplir plus efficacement notre mission

Dans ce cadre, l’accord national Enedis pour l’égalité professionnelle hommes-femmes signé fin 2012, prévoit 20 % de femmes, tous métiers confondus, dans les effectifs d’ici 2015.

Témoignage de Élodie JACQUES et Justine DENISE, Apprenties chargées d'affaires réseau.

 

« Prévoir, organiser, orchestrer : « chargé d'affaires réseau », c'est un métier polyvalent et motivant.
C'est pourquoi nous avons voulu réaliser notre BTS Assistant Technique d'Ingénieur au sein de l'Agence Ingénierie Lorraine d'Enedis : pour acquérir des connaissances techniques, théoriques et avoir une approche privilégiée du métier.
Nous avons su nous affirmer grâce au soutient et à la motivation venant de nos collègues. En effet, Enedis est une entreprise vivante qui porte une attention toute particulière à la bonne intégration, ainsi qu'au suivi de ses apprentis tout au long de leur cursus.
Au delà du métier, nous avons été charmées par les possibilités d'avenir que peut nous offrir Enedis.
Aujourd'hui, nous sommes fières de nous faire entendre en tant que femmes au sein de ce métier technique, et de représenter Enedis au quotidien. »

 

Partenaire des collectivités au cœur des territoires

Afin d'accompagner les collectivités locales dans leur projet en relation avec le réseau de distribution publique, Enedis propose un ensemble d'offres  de services : bilan de consommation/production pour un périmètre donné, étude d'impact pour l'aménagement urbain ou le raccordement d'installation de production d'énergie renouvelable, services de cartographie du réseau électrique, accompagnement au déploiement d'installations de recharge pour véhicules électriques, hébergement de réseau de télécommunication en souterrain ou aérien pour le déploiement du Très Haut Débit.

Ces offres de « bases » peuvent être assemblées et adaptées afin de répondre aux évolutions des compétences des collectivités territoriales dans le domaine de la transition énergétique : réponse au  projet de Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte, Villes Intelligentes ou éco-quartiers.

 

Dans le cadre du plan Très Haut Débit France 2022, Enedis accompagne les collectivités et les opérateurs dans le déploiement. Sur le territoire de l’Est, des partenariats relatifs à l’utilisation du réseau de distribution publique pour le déploiement de la fibre optique ont été engagés ou conventionnés en 2014 pour accompagner les projets THD des collectivités locales des Vosges, de Meurthe et Moselle, de la Meuse, de la Moselle, de la Haute-Saône, du Doubs, et du Jura mais également des opérateurs (Orange, Numericable, Completel...) en Champagne-Ardenne, Vosges, Meurthe et Moselle, Doubs et Haute-Saône.

 

Enedis accompagne les projets de déploiement d’Infrastructure de Recharge pour Véhicule Electrique notamment pour le Conseil Général de Moselle où l’implantation de 13 stations a été étudiée à YUTZ et le Conseil Général du Jura avec 43 stations.
En Champagne-Ardenne, une expérimentation de l'offre électromobilité (étude de disponibilité pour IRVE et accompagnement multi raccordement) a été réalisée avec le constructeur TESLA : expérimentation étendue ensuite au territoire nationale.
En Lorraine, la Vice Présidence de la Chaire Universitaire Collaborative REVES a été accompagnée par Enedis pour le développement de l'usage de la mobilité électrique du Sillon Lorrain et Pacte avec le Conseil Régional de Lorraine autour des Smarts Grids, véhicule électrique et responsabilité sociétale.

 

Dans le cadre de sa contribution au développement et à la cohésion des territoires, Enedis :

 

  • Développe des offres aux territoires (accompagnement au déploiement du THD, de l’électro mobilité, de la planification énergétique et urbanistique, du raccordement des énergies renouvelables)

 

  • Développe des actions d’Insertion par l’Activité Economique
  • Enedis accompagne dans l’emploi des personnes en difficulté sur ses missions de distributeur d’énergie : contrôles de fin de chantier, relevés de réseau, élaboration des dossiers de facturation, d’embellissement de postes de distribution publique, travaux de réfection d’ouvrage.
  • Enedis est également partenaires avec des entreprises du transport, de l’énergie, des fluides et télécommunication dans des structures de médiation telles que les Points d’Information Médiation Multi Service (PIMMS) pour la mise en relation, le conseil et l’accompagnement de la population.

 

  • Développe ses achats au sein des établissements du secteur protégé et aidé
  • Enedis confie divers travaux (blanchisserie, bureautique, restauration, élagage...) à des structures du secteur protégé et aidé afin de favoriser l’emploi de personnes en situation d’handicap en lien avec les activités d’Enedis.

 

  • Favorise ses relations avec différentes écoles
  • Enedis développe des partenariats avec les écoles de ses territoires : actions de prévention des risques électriques à proximité de nos ouvrages, co-construction de projets (exemple : étude sur les Equipements de Protection Individuelle des agents, développement d’un triporteur pour les personnes à mobilité réduite...). Ces partenariats permettent également d’identifier des profils correspondant à nos attentes.

 

  • Prévenir les risques électriques
  • Enedis conventionne des partenariats avec les professionnels (BTP, agricultures, protection civile, pompier) et des tiers (écoles, sport aérien, pêche) pour la prévention des risques électriques : informations relatives à notre réseau, actions de prévention, support de prévention, balisage avertisseur….

 

Une soixantaine de collectivités sur le territoire de l'Est ont vu leur projet de Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) validé par le ministère du développement durable pour mettre en œuvre leur projet de TEPCV : ces derniers se traduisent par un engagement dans une démarche permettant d'atteindre au moins l'équilibre entre la consommation et la production d'énergie à l'échelle du territoire  dans le respect des équilibres des systèmes énergétiques nationaux.

En première réponse d'accompagnement, les Directions Territoriales de la Direction Interrégionale ont adressé une lettre d'intention aux collectivités concernées pour leur proposer les offres de services compatibles avec leur dossier TEPCV (production de données consommation/production, étude d'impact de réseau, accompagnement pour le déploiement des IRVE, hébergement de fibre optique (THD) sur les poteaux du réseau de distribution publique THD) : une convention de partenariat est ensuite proposée pour fixer les modalités de la collaboration entre les Parties afin de faciliter l'atteinte des objectifs territoriaux de transition énergétique.