Préparer le déploiement industriel

Bien que la plupart des expérimentations ne donneront leurs conclusions qu’en 2016 ou 2017, Enedis se met d’ores et déjà en marche pour préparer activement l’industrialisation des Smart Grids.

 

Le système communicant Linky est la « première brique » de ce nouvel ensemble intelligent que sont les Smart Grids. Grâce au déploiement du compteur Linky, Enedis modernise le réseau basse tension pour un pilotage plus efficace et un traitement des flux d’information facilité.

 

En savoir plus sur Linky, le compteur communicant d'Enedis

 

Les expérimentations de nouvelles solutions techniques menées par Enedis doivent permettre de définir les meilleures options en termes de choix et de déploiement pour la collectivité.

A partir de l’analyse de la maturité des différents objets « smart » actuellement testés et de leur valeur pour le réseau de distribution et la collectivité, Enedis a élaboré sa feuille de route technique pour mettre en œuvre des solutions smart à l’horizon 2020.

 

Cette feuille de route est structurée autour des trois principaux domaines d’activités techniques qui sont :

  • la conduite du réseau à distance,
  • l’exploitation et la maintenance du réseau de distribution,
  • le développement de réseaux, le raccordement, les bases de données et la cartographie.

 

Elle répond aux deux enjeux principaux suivants pour Enedis :

  • Renforcer la performance des métiers du réseau de distribution
  • Accompagner les acteurs du système électrique et les territoires dans la transition énergétique.

 

Les collectivités territoriales sont des acteurs incontournables du secteur de l’énergie et les partenaires historiques d’Enedis. Aménageurs des territoires, elles sont également concédantes et clientes.

Le développement des réseaux intelligents créera des opportunités pour mieux travailler ensemble et relever les défis énergie-climat, économiques et sociétaux de demain.

 

Pour répondre à ces enjeux, la mise en place des Smart Grids permettra :

  • un suivi plus précis du patrimoine réseau concédé,
  • une meilleure planification des investissements, en fonction notamment des projets des collectivités,
  • un accueil optimisé des énergies renouvelables,
  • un développement de la mobilité électrique,
  • une mise à disposition de données agrégées nécessaires aux politiques territoriales d’urbanisme, de mobilité, d’habitat et de lutte contre la précarité énergétique,
  • un service public de l’électricité plus performant.

 

Pour en savoir plus, consultez la plaquette Smart Grids ou le défi énergétique des territoires.