04 oct, 2018

Accélérer la mobilité électrique

A l’heure du Mondial de l’Auto, nos engagements pour la mobilité électrique.

Pour favoriser le développement de la mobilité électrique, nous amplifions la modernisation du réseau à travers les smart grids et les nouvelles technologies. L’objectif ? Gagner en réactivité et en flexibilité dans le pilotage des réseaux. Ces solutions feront de la mobilité électrique une opportunité pour rendre le réseau le plus agile.

Les batteries des véhicules électriques peuvent par exemple servir de « variables d’ajustement », soit pour stocker au bon moment de l’électricité d’origine renouvelable, soit pour réinjecter dans le réseau lorsque la demande d’électricité est forte. Le véhicule électrique est donc un allié du réseau dans la transition énergétique.

Nous contribuons aussi à la couverture du territoire en bornes de recharge et apportons des réponses sur mesure aux besoins de raccordement du réseau, au meilleur coût, dans le but de simplifier la vie des conducteurs et de l’ensemble des acteurs de la mobilité électrique.

Un contexte favorable à la mobilité électrique

La mobilité électrique répond à plusieurs enjeux :

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre (CO2…) ;
  • Améliorer la qualité de l’air ;
  • Réduire les nuisances sonores ;
  • Encourager le développement de modes de transport alternatifs comme l’autopartage.

En chiffres

  • 160 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables recensés en France au premier semestre 2018, et près de 200 000 points de charge.
  • 90 % des points de charge se situent au domicile ou sur le lieu de travail.
  • 7 000 000 de points de charge en 2030 comme objectif fixé par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte.
  • 25 km comme distance moyenne parcourue quotidiennement par les français. 99 % des déplacements font moins de 80 km par jour. Aujourd’hui, un véhicule électrique dispose d’une autonomie comprise entre 150 et 400 km.

Documents utiles :