Intégration des énergies renouvelables

Initialement conçus pour acheminer l’énergie électrique depuis les sites de production centralisée, essentiellement nucléaires, vers les utilisateurs, les réseaux sont de véritables accélérateurs de la transition énergétique.
C’est pourquoi Enedis se mobilise pour développer et adapter son réseau en intégrant l’arrivée massive des énergies renouvelables (EnR).

La France connaît un développement soutenu des installations de production d’origine renouvelable. Fin 2019, le parc de production d’électricité renouvelable national représente 54 GW et il a connu une croissance annuelle moyenne de 2,5 GW durant les cinq dernières années. 

Environ 95 % des nouvelles installations de production renouvelable se raccordent au réseau public de distribution, le plaçant ainsi au cœur des enjeux de la transition énergétique. Afin d’accompagner ce développement, nous mettons en place différents dispositifs.

 

Le Mix par Enedis

Le Mix par Enedis présente le mix de production électrique du réseau public de distribution géré par Enedis : il permet de visualiser le parc des installations de production raccordées ainsi que les demandes de raccordement en cours. Ces données sont accessibles par filière de production (photovoltaïque, éolien...), modalité de raccordement (autoconsommation, injection totale…), maille géographique (région, département…) et tranche de puissance.

En savoir plus sur le Mix par Enedis

 

Les Schémas Régionaux de Raccordement au Réseau des Énergies Renouvelables (S3REnR) 

Documents établis par RTE avec la contribution des gestionnaires de réseau de distribution, les S3REnR indiquent les développements structurants des réseaux de distribution et de transport nécessaires pour accueillir les objectifs fixés pour chaque région en matière de nouvelles installations de production renouvelables.

Ils donnent de la visibilité aux porteurs de projet EnR en termes de coûts et de délais de raccordement, et permettent aux gestionnaires de réseau d’anticiper les ouvrages à réaliser. Cette visibilité est complétée par la publication sur le site Caparéseau de l’évolution des capacités d’accueil réservées aux EnR dans le cadre du S3REnR, vues de chaque poste source, incluant celles du réseau public de transport d’électricité.

 

Un nouveau service pour faciliter et anticiper le raccordement

« Tester mon raccordement » est un service mis à disposition des entreprises, des particuliers et des collectivités. Il permet de réaliser des simulations de raccordement au réseau basse tension et d’obtenir un premier diagnostic pour le raccordement, aussi bien en consommation qu’en production.

La profonde mutation du secteur énergétique, avec l’arrivée massive de nouvelles installations photovoltaïques et éoliennes, nécessite l’adaptation et la création de nouvelles capacités d’accueil sur le réseau, mais aussi de recourir aux réseaux électriques intelligents. Face à ce constat, nous développons des solutions innovantes.

Accédez au service « Tester mon raccordement »

Le poste source express : innover pour accélérer le raccordement des EnR

Aujourd’hui, la construction d’un poste source prend environ 2 ans (précédés d’une instruction administrative de 3 ans). Enedis s’est engagée dans une transformation du processus et des conditions industrielles de construction des postes sources avec le « poste source express », une innovation permettant de réduire de moitié la durée des travaux de construction. 

Les deux principes du poste source express sont les suivants : 

  • la modularité : la nature modulaire du poste source express permet une préconstruction en usine d’éléments structurels, une mise en parallèle des processus, un assemblage accéléré et une grande souplesse,
  • la standardisation : la rationalisation des processus et du contrôle qualité, ainsi que l’uniformisation des matériels.

Le premier poste source express a été mis en service en juillet 2020 à Montpinson en Champagne-Ardenne et 5 nouveaux postes sources express, répartis sur l’ensemble du territoire, le seront avant 2025.

 

Les flexibilités, un levier majeur de la transition énergétique

Dans le cadre des S3REnR, nous avons affiché notre souhait de construire, avec les producteurs et RTE, une nouvelle méthode de dimensionnement des postes sources : deux départements doivent faire l’objet d’expérimentations ambitieuses dès 2021 : la Somme, avec un gisement majoritairement éolien et les Landes, majoritairement photovoltaïque. 

Ce projet, nommé « Reflex », montre l’intérêt pour la collectivité de recourir aux flexibilités des installations de production d’électricité renouvelable afin d’augmenter les capacités d’accueil des postes sources (estimé par Enedis à 7,4 GW à l’horizon 2035).

Ces expérimentations permettront de tester en conditions réelles ce nouveau mode de dimensionnement des postes sources afin de l’intégrer dans les futures révisions des S3REnR.

 

Le stockage d’énergie pour accompagner le déploiement des EnR

Pour Enedis, les solutions de stockage permettent de contribuer à l’équilibre entre production et consommation avec une forte intermittence des EnR et une forte variabilité de la consommation selon les périodes de l’année.

À Saint-Nicolas des Glénan, nous accompagnons la ville de Fouesnant pour faire de l’île une vitrine de la transition énergétique. Les objectifs de ce projet :

  • Moderniser le système électrique pour intégrer davantage de production EnR
  • Mieux gérer l’intermittence de la production
  • Flexibiliser une partie des charges 
  • Atteindre ainsi un mix 100 % EnR dès 2021

Pour relever ces défis, la production d’énergie issue de l’éolien et du photovoltaïque est complétée par un parc de stockage comportant 120 batteries pour une puissance de 316 kW.