Enedis en Ile-de-France

Dans cette région la plus peuplée et en forte croissance, Enedis assure chaque jour l’exploitation, le développement et l’entretien de 80 400 km de lignes électriques, dont près 90 % sont en souterrain, pour garantir la qualité de la fourniture et des services aux 6,2 millions de clients. Véritable catalyseur du développement économique, Enedis est un acteur incontournable du Grand Paris, projet qui va transformer la région en métropole de premier plan au niveau mondial.

Une organisation en 3 directions régionales

Chiffres clés ERDF en Ile de France

Enedis est au rendez-vous des grands enjeux économiques, géographiques et écologiques de la région Ile-de-France.

  • Une région qui consomme 18 % de l’électricité distribuée en France, mais produit seulement 10 % de ses besoins électriques.
  •  Une demande en croissance régulière : +300 MW de puissance appelée en moyenne chaque année.
  • Un réseau enfoui à 90 % et largement automatisé.
  • 160 postes haute tension / moyenne tension alimentés par un concentrique et pilotés à distance par nos trois agences de conduites (ouest, est et Paris).

L’Ile-de-France affiche un taux de disponibilité de l’électricité distribuée de 99,9 %, parmi les meilleurs au monde pour les agglomérations comparables.

Préparer aujourd'hui le réseau de demain

L’Ile-de-France est une terre de développement économique et urbain. La demande d’électricité y croît de 2 % par an (particulièrement à la pointe), à un rythme plus rapide que dans les autres régions. Environ 300 MW supplémentaires de puissance doivent être mis à disposition chaque année pour satisfaire les besoins en électricité. Avec le Grand Paris, qui vise à faire de l’Ile-de-France une métropole compétitive et innovante de taille mondiale, Enedis va mettre à disposition du réseau jusqu’à 4000 MW supplémentaires d’ici 2030.

Le projet du Grand Paris vise à faire de l’Ile-de-France, à l’horizon 2030, une métropole de taille mondiale durablement compétitive en donnant une impulsion pour le développement d’activités à forte valeur ajoutée ou de R&D. Il vise également l’amélioration du cadre de vie, à travers une offre de logements adaptée et le développement de nouveaux transports en commun.

Le Grand Paris

 

Au total, le Grand Paris va faire progressivement passer les nouveaux besoins de puissance électrique de 300 MW/an à 500 MW/an, sous l’effet :

  • de la construction de nouveaux logements : 70 000 nouvelles constructions à raccorder au réseau chaque année,
  • du développement d’activités tertiaires : 7 millions de m2 de nouveaux bureaux sur les pôles d’activités nouvelles,
  • de la réalisation du Grand Paris Express : 57 nouvelles gares, 2 millions de voyageurs par jour attendus sur l’ensemble du réseau,
  • du développement de nouvelles activités consommatrices d’électricité : environ 35 projets de datacenters déjà en cours d’instruction pour une puissance cumulée qui pourrait atteindre jusqu’à 1000 MW.

Enedis va ainsi créer jusqu’à 4000 MW de capacités de transformation supplémentaires d’ici 2030, l’équivalent des besoins en puissance de Paris intra-muros. Onze nouveaux « postes-sources », qui transforment l’électricité très haute tension en moyenne tension pour l’aiguiller jusqu’aux postes de distribution publique, vont voir le jour en Ile-de-France. Cet investissement portera la capacité totale de transformation disponible en Ile-de-France à plus de 25 000 MW.

Enedis s’inscrit résolument dans les orientations fixées par deux documents régionaux de référence en matière de transition énergétique :

  • le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE),
  • le Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3RER).

Tout en identifiant une forte croissance des besoins en électricité, liée aux nouveaux usages (informatique, loisirs, télécoms, data centers, véhicule électrique), le SRCAE prône un important effort de maîtrise de la demande d’électricité de manière à faire baisser les appels de puissance.

Il prévoit un développement important des énergies renouvelables et des transports doux, à l’horizon 2020 :

  • entre 200 et 540 MW d’éolien,
  • 350 MW de photovoltaïque,
  • 400 000 véhicules électriques.

D’ores et déjà, près de 10 000 installations de production indépendante (cogénération, éolien, solaire, déchets ménagers…) sont raccordées au réseau de distribution d’électricité en Ile-de-France.

 

ISSYGRID, le premier réseau de quartier intelligent

Inauguré en 2012 et piloté par un consortium de dix entreprises (Alstom, Bouygues Immobilier, Bouygues Telecom, EDF, Enedis (ex-ERDF), ETDE, Microsoft, Schneider Electric, Steria et Total), IssyGrid concerne un ensemble de bâtiments tertiaires et un quartier résidentiel dans la zone Seine-Ouest et au Fort d’Issy, à Issy-les-Moulineaux. A termes 2 000 logements, 5 000 habitants et 160 000 m2 de bureaux sont concernés.

IssyGrid rassemble les principaux composants des éco-quartiers et des Smart Cities de demain : la production photovoltaïque, le stockage d’électricité (dans les bâtiments et les postes de distribution publique), cogénération, autoconsommation, véhicules électriques, gestionnaires d’énergie, compteur communiquant Linky… Il ambitionne d’être le premier « démonstrateur » capable d’optimiser, d’un point de vue environnemental et économique, la performance énergétique des productions et consommations électriques.

L’expérimentation contribue à la définition de nouvelles références technico-économiques :

  • évolution des usages : véhicules électriques, effacement…,
  • développement de la production répartie,
  • stockage d'électricité (énergies renouvelables intermittentes…),
  • auto-consommation…,
  • éclairage public intelligent.

Le programme IssyGrid

Enedis a déjà installé près de 350 compteurs communicants dans des logements de la ville pour les besoins de l’expérimentation. Plus de 1400 autres compteurs seront installés au Fort d’Issy.

Les postes de distribution des quartiers concernés ont été équipés de technologies communicantes pour relever les données transmises par les compteurs.

Un employeur de premier plan

4 781 salariés, 256 recrutements 2013

Avec 70 sites d’activités répartis sur tout le territoire francilien, Enedis est un acteur de premier plan en matière d’emploi pour toute la région Ile-de-France. En 2013, l’Entreprise a continué de recruter, notamment pour assurer le développement et la modernisation du réseau :

  • 94 recrutements au sein de la Direction régionale Ile-de-France Est,
  • 85 recrutements au sein de la Direction régionale Ile-de-France Ouest,
  • 71 recrutements au sein de la Direction régionale Paris.

L’Entreprise accueille également 298 alternants qu’elle forme, en alternance, à toute la palette de ses métiers, techniques ou tertiaires.

En 2013, 20 % des techniciens embauchés au collège exécution et 64 % des cadres embauchés étaient des femmes.

Enedis multiplie donc les rencontres avec les lycéennes et les étudiantes, à travers des visites de nos installations, pour leur présenter les métiers de l’Entreprise et susciter davantage de vocations. Des formations techniques sont régulièrement proposées aux salariées d’Enedis qui souhaiteraient se réorienter vers un métier technique. Dans le cadre d'un accord d'entreprise sur l'égalité professionnelle, Enedis s'est fixé pour objectif de recruter chaque année, dans les métiers techniques, au moins 20 % de femmes en collège exécution, 15 % en collège maîtrise et 63 % en collège cadre.

 

Des lycéennes visitent un poste de transformation haute tension - moyenne tension à Paris.

En Ile-de-France, Enedis mène de nombreuses actions en faveur de l’insertion professionnelle, notamment des jeunes.

Dans la foulée de la convention nationale entre Enedis et l’Académie Christophe Tiozzo, Enedis en Ile-de-France entretient avec cette dernière des relations étroites. L'Académie Christophe Tiozzo promeut la pratique de la boxe dans les quartiers dits sensibles et favorise l’insertion sociale et professionnelle des jeunes issus de ces quartiers. L’Académie Christophe Tiozzo a déjà créé deux clubs en Ile-de-France et en a « labellisé » trois autres. Au sein de ces clubs, elle repère et accompagne des jeunes dans leur parcours vers l’emploi, en les aidant à présenter leur candidature dans les entreprises. 22 jeunes sont ainsi suivis à ce jour et neuf ont déjà intégré des entreprises dans le cadre de formations en alternance, de CDD ou de CDI. « La rigueur, le respect des règles, l’envie de s’en sortir, sont autant d’atouts que l’on peut détecter chez nos jeunes », explique Christophe Tiozzo.

 

Slimane Garib, apprenti en BTS Electrotechnique chez ERDF à Paris

 

pierre REMETTER, technicien chez ERDF à Paris, tuteur de Slimane

 

Découvrez en vidéo le portrait de Slimane Garib, apprenti en BTS Electrotechnique chez Enedis à Paris, repéré par l’Académie Christophe Tiozzo.

Partenaire des collectivités au coeur des territoires

Enedis assure l’exploitation, l’entretien et la modernisation du réseau de distribution public d’électricité en tant que concessionnaire des collectivités locales, ces dernières en étant les propriétaires. Ces missions sont réalisées dans le cadre d’un système de péréquation tarifaire, qui garantit la solidarité entre les régions et permet à chacun de payer le même prix pour l’acheminement de l’électricité, où qu’il se trouve sur le territoire français.

En Ile-de-France, Enedis exerce ces missions pour le compte de 160 autorités concédantes, au sein desquelles se sont regroupées les collectivités de la région. Parmi ces autorités concédantes, la Ville de Paris, le SIPPEREC et le SIGEIF (1ère couronne) ou encore le SMDEGTVO (95) ou le SEY (78), comptent parmi les plus importantes de France en termes de clients desservis.

Répartition des autorités concédantes et du nombre de clients desservis.

Répartition des autorités concédantes et du nombre de clients desservis

Dans le cadre de ses missions, Enedis réalise des investissements importants pour moderniser, développer et renforcer le réseau dans chaque département de l'Ile-de-France. Les dépenses cumulées d’investissements sur les réseaux en Ile-de-France sont en constante augmentation depuis 2010.

Les investissements à Paris

Les investissements à Paris

 

Les investissements en Ile-de-France Ouest

Les investissements en Yvelines

Les investissements dans les Hauts-de-Seine

Les investissements en Essonne

 

Les investissements en Ile-de-France Est

Les investissements dans le Val d'Oise

Les investissements en Seine-Saint-Denis

Les investissements dans le Val de Marne

Les investissements en Seine-et-Marne

L’interruption de fourniture d’électricité à la demande du fournisseur fait partie des missions confiées par la loi à Enedis.  À ce titre, l’Entreprise s’efforce, en partenariat avec les collectivités locales, d’aider, le plus en amont possible, les clients franciliens à régulariser leur situation auprès de leur fournisseur. De cette façon, l’interruption de fourniture d’électricité est évitée dans près des trois-quarts des cas.

Pour les 25 % restants, Enedis met en place des initiatives innovantes avec les collectivités pour diminuer le plus possible les interruptions de fourniture.

En Seine-Saint-Denis, Enedis s’est associée à Ladomifa (Montreuil) et à Partenaires pour la ville (Saint-Denis), deux associations de médiation. Celles-ci recrutent, parmi les demandeurs d’emploi du département, des médiateurs qui vont au contact des clients en difficultés de paiement pour les mettre en relation avec les services sociaux. Ainsi, les clients ont la possibilité de se voir proposer des solutions d’aide au paiement des factures avant qu’une coupure ne soit demandée par leur fournisseur.

À Bagneux (92), Enedis a mis en place avec les services de la mairie une cartographie des clients en difficultés, qui doit permettre aux services sociaux de la commune de mieux connaître les quartiers et les foyers en difficulté face à leurs factures d’énergie, notamment ceux qui consacrent plus de 10 % de leurs revenus aux dépenses énergétiques. Sur la base de cette cartographie, les techniciens clientèle d’Enedis peuvent solliciter les clients les plus en difficultés et les inviter à se signaler aux services sociaux, ou bien leur proposer de transmettre leurs coordonnées à la mairie qui leur présentera les dispositifs d’aide disponibles en matière d’impayés d’énergie.

À Paris, les agents d’Enedis proposent systématiquement, lors des contacts avec la clientèle, le dépliant « suspension et rétablissement de votre fourniture d’énergie », qui expose l’ensemble des dispositifs disponibles pour trouver une alternative à l’interruption de fourniture en cas de situation d’impayés.

Dépliant « suspension et rétablissement de votre fourniture d’énergie ».

Enedis s’engage aussi dans l’économie sociale et solidaire. À Paris, grâce à un partenariat avec les régies de quartier parisiennes (*), la Direction régionale d’Enedis accueille 10 jeunes en insertion pour des missions de recensement des colonnes montantes en bois et métal dans la capitale. Enedis mobilise également les régies de quartier de Paris pour sensibiliser les jeunes aux risques électriques. Selon Lahcen Boukhenaïssi, Directeur de la Régie de Quartier Fécamp (Paris 12ème), de telles initiatives permettent de « favoriser non seulement la réinsertion professionnelle mais aussi le renforcement du lien social dans les quartiers parisiens ».

Enedis contribue à l’ouverture de nombreux PIMMS (Points Information Médiation Multi-Services) en Ile-de-France (déjà plus de 10 à travers la région). Les Points Information Médiation Multi Services sont des points d’accueil physique de la population qui ont pour objet de faciliter l’accès aux droits et à l’ensemble des services publics, et d’améliorer la vie quotidienne en offrant des services de proximité. Autre objectif poursuivi : les PIMMS créent des emplois et des parcours de professionnalisation, pour favoriser l’insertion professionnelle et accompagner les populations vers l’emploi durable et qualifié.

 

Point Information Médiation Multi-Services (PIMMS)

 

Enedis contribue ainsi à consolider la proximité des services publics sur les territoires franciliens, tout en renforçant les liens avec ses clients.

(*) Les régies de quartier sont des regroupements de collectivités locales, bailleurs sociaux et habitants, qui ont pour objectif d’améliorer la gestion urbaine d’un quartier. Sur avis de Pôle emploi, les Régies de quartier peuvent orienter des personnes vers des contrats d’insertion.