Enedis et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) renouvellent leur partenariat pour 3 ans

26 mai 2021
La collaboration initiée depuis plus de 17 ans entre Enedis et la Ligue pour la protection des Oiseaux (LPO) se renforce avec le renouvellement ce mercredi 26 mai 2021 d’une convention de partenariat pour trois ans. Très active dans la protection des espèces et de la biodiversité aux abords de ses installations et chantiers, Enedis entend renforcer encore ses actions de prévention et de coordination sur l’ensemble du territoire grâce à l’accompagnement et à l’expertise de la LPO, première association de protection de la nature en France.

 

Protéger, conserver, sensibiliser

Entreprise de service public engagée et responsable, Enedis renouvelle son partenariat engagé depuis plus de 17 ans avec la LPO pour diminuer l’impact des ouvrages nécessaires à la distribution d’électricité sur les paysages et l’avifaune. Face aux défis qui pèsent de plus en plus sur la biodiversité et en particulier la menace d’extinction d’une espèce d’oiseaux sur huit, Enedis poursuit et amplifie son soutien à la LPO dont les principales missions sont :

  • la protection des espèces,
  • la conservation des espaces naturels,
  • la sensibilisation du public dans leurs gestes de préservation de la biodiversité au quotidien.

 

Une convention qui se décline en actions concrètes

À travers ce partenariat, Enedis participe au Comité National Avifaune (CNA) aux côtés de la LPO, de France Nature Environnement et de RTE. Ce comité favorise, notamment au niveau régional et local, les relations entre les opérateurs et les naturalistes, veille à la cohérence des actions en cours et à venir, ainsi qu’aux priorités de mise en œuvre.

La LPO et Enedis sont par ailleurs engagées depuis plusieurs années, en tant que bénéficiaires associés, dans le programme LIFE GypConnect, soutenu par la Commission Européenne, dont le but est de réintroduire le gypaète barbu dans le département de la Drôme et dans le Massif Central. Forts de ce premier succès commun, la LPO et Enedis soumettent à la Commission Européenne deux nouveaux projets LIFE, l’un dénommé GypAct qui prolonge GypConnect, l’autre dénommé SafeLines4Birds qui concerne une dizaine d’autres espèces prioritaires et un territoire géographique plus large.

Enedis soutient le programme Refuges LPO, 1er réseau de jardins écologiques en France qui compte 39 000 Refuges soit 50 000 hectares d’espace préservé. Un Refuge LPO est un terrain public (ex : jardin, espace vert) ou privé (jardin, cour, terrasse, balcon…) sur lequel le propriétaire s’engage à préserver et accueillir la biodiversité de proximité. À Paris, 10 postes sources* d’Enedis sont labellisés Refuges par la LPO.

* Poste source : ouvrage électrique industriel qui se trouve à la jonction des lignes électriques de haute et moyenne tensions.

Notre engagement de service public pour la transition écologique dans les territoires se traduit par une ambition forte et partagée pour préserver la biodiversité. Aux côtés de la LPO, nos équipes trouvent des solutions pour préserver les espèces des risques électriques. C’est aussi ça, le sens de notre Projet Industriel et Humain.
-
Marianne Laigneau,
Présidente du Directoire d’Enedis
-
Réussir à conjuguer les besoins humains en matière d’énergie et les enjeux environnementaux à l’échelle de la planète est au cœur de la notion de développement durable. Des partenariats constructifs comme celui entre la LPO et Enedis participent à l’élaboration et à la mise en œuvre de solutions concrètes face à la crise climatique et à l’effondrement de la biodiversité.
-
Allain Bougrain Dubourg,
Président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux
-
Engagés ensemble dans la protection de la nature

Enedis et la LPO s’attachent à augmenter les synergies en région, à identifier et cartographier de nouvelles zones à enjeux pour l’avifaune et à augmenter les actions de sensibilisation et de formation. Enedis est intervenue récemment pour poser des balises, à l’aide de drones, en Bretagne et dans le Parc du Mercantour, pour soutenir les interventions sous tension et protéger la biodiversité. Ces balises, que l’on appelle FIREFLY, sont posées par des drones télépilotables capables d’intervenir jusqu’à 140 mètres de leur point de départ sur tous les reliefs, même les plus difficiles d’accès. Il s’agit d’une technique respectueuse de l’environnement offrant un confort supplémentaire aux clients, la ligne électrique étant maintenue sous tension pendant l’opération.